SOULAŸRES

  • Album : Love & failures - 2014

Soulaÿrès en occitan, veut dire le lieu ensoleillé. Cet endroit au milieu de la forêt ou, au travers des cimes qui tanguent doucement, filtrent ces merveilleux traits de lumière, éclairant nos sous-bois obscurs, réchauffant nos cœurs sombres, et nos corps tremblotants et fragiles.

De cette douce lumière renaissent nos joies et nos désirs, la vie qui coule comme le bruissement des feuilles dans le vent. C’est le pays ou je vis chaque jour et chaque nuit, car à chaque lumière, il existe aussi une obscurité alternante, un monde ou le relief s’est estompé, ou nos certitudes deviennent aléatoires et inconsistantes.

Cet album, est une promenade au cœur de nos rêveries parfois douces et langoureuses et parfois rugueuses et amères, le reflet de nos vies.

« On en a pris des routes obscures, poussés par le vent, sans soleil et sans armure, poussés droit devant… » – Extrait de Mon Âme.

 

 

Alors nous voilà bien partis dans cet album qui nous mène à explorer de nouvelles routes. Musicales tout d’abord, nos envies se sont baladés dans les harmonies langoureuses et dansantes du Kawali et d’autres couleurs plus orientales, assez pour influencer nos compositions parfois dans le rythme, parfois harmoniquement et parfois dans la mélodie. Vous n’entendrez pas de musique Pakistanaise, ni orientale mais votre oreille sera chatouillé par ces épices omniprésents, tout comme ces ambiances folk celtiques, qui s’y mélangent si bien.

Orchestre de cordes, beaucoup de guitares, open tuning et accords colorés, mandoline aux arpèges rapides et envoutants, Cello bourdonnant dans les basses, incisif dans les riffs et langoureux dans les mélodies. Les Percussions se sont renforcées de caisse claire, et de tambours de machines à laver, mêlant bombo Argentin, Grosse caisse, Darbouka, Cajon, Bodhran et petites percussions.

La voix de Séverine Soulayres se pose sur ces paysages lointains ou très proches parfois, elle peut flâner, sensuelle et très blanche, ou toute en puissance timbrée dans de grandes envolées, le tout soutenu par les cœurs.
Les deux langues principalement utilisées seront le Français et l’Anglais, avec quelques touches d’Arabe, pour leurs musicalités différentes ces trois langues nous aident à découvrir des paysages sonores originaux, basés sur le métissage et le partage.

9 chansons originales auxquelles viennent s’ajouter un traditionnel du 17ème siècle et une adaptation d’un extrait de Didon et Enée de Purcell.

 

Another Try

La nuit

Hani

Dido’s lament – When I am laid in earth

 

Acheter l’album !

cover les porcs